Actualités

Partager sur :
29 septembre 2020
Alumni Entrepreneurs

Alumni entrepreneur Rawya Catto

Vue 344 fois

Découvrez le parcours d’entrepreneur de Rawya Catto (Promotion 2006- EFCM)

 

Quelles études avez-vous suivies ?

J’ai grandi à Dubai, aux Emirats Arabes Unis où j’ai fait toute ma scolarité au Lycée Français Georges Pompidou.

Après une Licence de Chimie à l’université Claude Bernard de Lyon, j’ai suivi le parcours EFCM, première année à Versailles et à Padoue, en Italie.

 

Quel est votre parcours professionnel suite à votre formation de ISIPCA ?

Suite à ma formation ISIPCA, après un court passage chez Parfums Christian Dior, j’ai rejoint les équipes de Givaudan, en premier lieu dans les affaires règlementaires pour un remplacement de congé maternité.  J’ai toujours su que je voulais me rapprocher de la création, et ai donc travaillé avec cet objectif-là en tête. Une opportunité en évaluation s’est déclarée à Dubaï et j’en ai donc profité pour rentrer aux Emirats.

J’ai passé quasiment 10 ans en évaluation à Dubaï : d’abord en cross catégories, ensuite avec un focus sur le Homecare et le laundry care. D’évaluatrice, j’ai évolué dans ma carrière jusqu’à avoir un rôle de Creative Fragrance Manager (management d’une équipe d’évaluation dont 3 seniors), incluant un rôle stratégique de Category Lead sur le Household Care et le Laundry Care sur l’Afrique et le Moyen Orient. J’ai également été le lead Global sur le compte Reckitt Benckiser pour les marchés en voie de développement et le lead à la fois en évaluation, avec un rôle semi commercial sur le compte Unilever au Moyen Orient.

Après presque 15 ans de parfumerie corporate, j’ai choisi de faire un hiatus avec Givaudan et ai démissionne en Mai 2019 pour des raisons d’équilibre entre ma vie personnelle et professionnelle, 

Entre temps, j’avais rejoint un groupe d’entrepreneurs pour lancer une marque de cosmétiques avec un but social humanitaire en faveur de la cause des réfugiés Syriens au Liban. J’ai donc décidé m’engager dans une vie professionnelle plus flexible et qui correspondait au mode de vie qui me faisait envie.

 

Comment avez-vous eu l’idée ce projet et comment l’avez-vous monté ? 

Scent Creatives est né d’une série de hasards bienveillants ! En effet, peu de temps après avoir quitté Givaudan, j’ai rapidement commencé à être contactée par des chasseurs de tête a la recherche de rôles de directeurs créatifs pour des marques de Fine Fragrances au Moyen Orient.

Ces marques se sont construites historiquement aux alentours des années 1970, et ont grandi grâce à un marché non compétitif. Aujourd’hui, la dynamique a complètement changé. Ce qui fonctionnait il y a cinq ou même dix ans n’est plus applicable. Les consommateurs sont plus discernant et savent reconnaitre un bon parfum d’un projet à demi cuit.

Pour la petite histoire, j’ai gagné un contrat de revue de portfolio et restructuration de marque avec une des plus influentes marques locales des Emirats avant même d’avoir une licence commerciale ! J’ai pu régler tous les papiers administratifs de création d’entreprise rapidement, mais l’ouverture du compte en banque a été la croix et la bannière ! J’avais un chèque que je n’ai pas pu poser pendant trois mois !

Aujourd’hui nous sommes une équipe de trois professionnels et une assistante de comptabilité. Toutes nos compétences réunies couvrent les aspects nécessaires au bon fonctionnement d’une entreprise pour réussir ses projets parfumés, quels que soit la catégorie d’application.  

 

Quel a été le plus grand défi que vous ayez surmonté dans votre aventure entrepreneuriale ?  Quelles barrières avez-vous rencontrées et comment les avez-vous surmontées ?

J’ai incorporé Scent Creatives en Octobre 2019… Mars 2020, la pandémie bat son plein ! Nous avions soumis une offre pour un contrat d’implémentation de trois ans le 15 mars, qui n’a pas été signé à cause du confinement généralisé… Au lieu de recruter une personne supplémentaire comme initialement prévu, je me suis retrouvée à me demander comment j’allais réussir à faire tenir cette entreprise et les personnes qui en dépendent, le tout sans rentrées financières.

Nous venons de passer quatre mois sans revenus et voilà enfin, au mois de Juillet, les premiers signes de la reprise !

Le plus dur étant de garder le moral, le cap et de se dire que chaque jour, on plante une graine potentielle pour le futur. Rien n’est perdu, le mouvement génère le mouvement !

Une des actions que nous avons prises lors du confinement a été de nous focaliser sur la productionet contenu relatif à la réponse de l’industrie du parfum au Covid-19. Ces publications ont été bien reçues et en moins de trois mois, nous avons construit une communauté de quasiment 700 followers sur notre page LinkedIn, et 500 sur notre compte Instagram.

 

Quels ont été les moments clés qui ont contribué au succès de ce projet ? Quel conseil donneriez-vous pour bien gérer avec succès la création d’une entreprise ?

La première impulsion d’une création d’entreprise est cruciale. Parfois, il vaut mieux ne pas trop « overthink » le démarrag et foncer ! Il y a définitivement une question de Momentum et de timing et un rythme soutenu, surtout au début.

La réflexion vient avec les défis. Tous les mois, nous regardons le travail effectué le mois passé et nous réajustons nos actions en fonction de ce qui a marché et ce qui a moins fonctionné. La transparence avec son équipe est cruciale. D’autant plus que travailler seul, ça n’est pas possible. Je crois en l’équipe et les compétences multiples sous un leadership à l’écoute.

Je pense aussi qu’il est important de ne pas dire non, surtout aux premiers projets et de « overdeliver ». Cependant, il est important de ne pas faire de compromis sur les termes de paiement et les contrats étant donné que le premier contrat servira de précèdent pour tous les autres.

Pour nous « les créatifs », faire du business et monétiser notre savoir est contre instinctif. Il est important de ne pas sous-estimer la valeur que nous apportons sur la table et de s’entourer de partenaires qui l’apprécieront, et sauront mettre la juste valeur dessus.

 

 

 

Retrouvez-la sur :

Son site internet

Instagram

LinkedIn

 



4
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.