Actualités

Partager sur :
06 octobre 2020
Alumni Entrepreneurs

Alumni entrepreneur Emmanuelle Moeglin

Vue 106 fois

Découvrez le parcours de Emmanuelle Moeglin (Promotion 2008 – MASTER PRO FORMULATION & EVALUATION IPCA)

 

Quelles études avez-vous suivies ?

J’ai d’abord effectué une licence de chimie puis le master pro formulation & évaluation IPCA.

 

Pourriez-vous nous raconter votre parcours professionnel depuis la sortie de l'ISPCA ?

Juste après l’ISIPCA, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe de parfumeurs de Puig à Barcelone via le programme Leonardo. De retour en France, j’ai enchainé quelques postes en évaluation avant d’arriver chez Symrise, où j’ai eu la chance de travailler en parfumerie dans leurs bureaux Parisiens (Clichy) et New Yorkais.

A mon arrivée en Angleterre quelques années plus tard, j’ai ensuite intégré un cabinet de tendances où j’étais consultante pour l’industrie de la parfumerie et cosmétique. J’ai beaucoup aimé cette parenthèse en marketing qui m’a permis de voyager partout dans le monde et de me constituer un vaste réseau professionnel. Mais la création me manquait et j’avais en tête de créer ma propre structure depuis plusieurs années.

En 2016, j’ai alors commencé mon activité de parfumeur indépendant avec Experimental Perfume Club qui a ensuite évolué en une marque de parfumerie de niche et un laboratoire de parfumerie sur mesure à Londres.

 

Comment avez-vous eu l’idée ce projet et comment l’avez-vous monté ? 

Depuis plusieurs années, j’avais l’envie de partager ma passion pour la parfumerie avec le grand public. La parfumerie reste un milieu fermé, mais pour autant c’est un produit ultra commercialisé. Le grand public connait très peu de choses sur les procédés de création et de fabrication d’un produit qu’ils utilisent pourtant très fréquemment. Je pensais qu’il y avait un vrai intérêt à éduquer le consommateur et également une réelle demande de comprendre le parfum. Experimental Perfume Club a grandi très vite à partir de là !

J’ai tout d’abord commencé avec un espace Pop-up, le temps de tester le concept et tout a marché très vite donc j’ai ensuite cherché un espace permanent. Seulement 6 mois après le lancement, j’ai pu embaucher ma première employée. 

 

Quel a été le plus grand défi que vous ayez surmonté dans votre aventure entrepreneuriale ?  Quelles barrières avez-vous rencontrées et comment les avez-vous surmontées ?

Le plus grand défi quand on commence seule c’est qu’il y a tout à faire et qu’on ne connait rien ! Au départ, tout paraît insurmontable et on se rend vite compte que monter sa structure est parsemé de défis. C’est pour cette raison qu’il est important d’approcher les défis comme un simple « problème » à régler et d’y prendre plaisir. J’ai mis du temps à le comprendre mais ça fait partie du jeu !

 

Quels ont été les moments clés qui ont contribué au succès de ce projet ?

Il y a eu beaucoup de « petits » moments clés qui ont contribué à notre succès. Je pense que les moments les plus importants ont été :

  • L’ouverture de nos ateliers en 2017 dans le quartier jeune et créatif de East London, qui a été un réel tremplin.
  • Le lancement de notre collection de parfum sur mesure en magasin, d’abord chez Liberty en 2018 et puis dans d’autres grands magasins – Harvey Nichols et Selfridges. Cela nous a permis de nous faire connaître internationalement.
  • Plus dernièrement, le lancement de nos cours de parfumerie en ligne

 

Quel conseil donneriez-vous pour bien gérer avec succès la création d’une entreprise ?

Le plus important est de s’accrocher car le succès ne vient qu’en persévérant. Cela s’appelle avoir du « grit » en anglais. Il est très rare de voir des entreprises réussir du jour au lendemain et la réalité est que le succès vient d’innombrables petits moments qui, ensemble, permettent de faire connaître une marque.

Le plus important est de ne pas lâcher, de rester passionné par ce que l’on entreprend et d’avoir une vision sur le long terme. Il y aura forcément des échecs sur la route, mais moins que de succès !

 

Souhaitez-vous partager autre chose ?

Monter son entreprise est la chose la plus passionnante et enrichissante que l’on peut faire dans une vie mais c’est également, je pense, une des choses les plus difficiles. Cependant, le succès ne se mesure pas seulement financièrement et il faut également aimer entreprendre. Ceci ne vaut bien évidemment pas pour tout le monde, mais en tout cas pour moi, cela a été et reste un but absolument nécessaire dans ma vie. Je suis une passionnée par ma société et reste une passionnée de l’entreprenariat !

 

Retrouvez-nous:

Notre site web

Instagram

Facebook

 



J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.