Actualités

Partager sur :
09 mars 2021
Alumni Entrepreneurs

Aglaé Nicolas

Vue 211 fois

Découvrez le parcours d'entrepreneure de :

 

Quelles études avez-vous suivies ?

J’ai suivi le master puis le DESS IPCA de l’ISIPCA après une licence de chimie qui était le pré-requis au concours. J’ai effectué mes alternances chez L’Artisan Parfumeur puis chez drom en Allemagne.

 

Quel est votre parcours professionnel suite à votre formation de ISIPCA ?

J’ai été engagée par drom à Munich puis à New-York entre 2004 et 2007. J’ai rejoint ensuite l’équipe de Paris où j’ai pu expérimenter les postes successifs de Trends manager, Creative manager, Market Insight et Creation Director où je monte la structure intrapreunariale pour l'innovation The Creative Lab.

 

Avant de fonder ma propre entreprise : L'Atelier de Mademoiselle

 

Comment avez-vous eu l’idée ce projet et comment l’avez-vous monté ? 

J’avais la liberté chevillée au corps et je savais qu’in fine je serai indépendante.

J’ai beaucoup d’envies et le plus difficile a été de formaliser un projet durable.

J’ai mis en place une structure qui allie mes compétences en création dans le métier de parfumeur, en stratégie dans le métier de chef d’entreprise, en identification des tendances dans le conseil et le développement.

 

Quel a été le plus grand défi que vous ayez surmonté dans votre aventure entrepreneuriale ? 

Aborder la démarche commerciale lorsqu’on est soi-même le produit, c’est extrêmement délicat. J’ai dû travailler sur cet aspect avec des professionnels qui m’ont accompagnée et j’ai constaté à cette occasion et à bien d’autres, que je n’étais pas la seule à souffrir d’être ainsi exposée.

 

Quelles barrières avez-vous rencontrées et comment les avez-vous surmontées ?

Je présente un profil atypique d’un point de vue évolution traditionnelle de nos métiers. J’ai en effet touché autant au marketing qu’à la formulation, à l’innovation qu’à la création, au commercial qu’au développement. Cela me donne à la fois vision et flexibilité, cependant, cela peut décontenancer mes interlocuteurs, dans un premier temps, du moins, ceux qui aimeraient que je rentre dans une seule et même case. Ce profil de femme métier est compris par les autres entrepreneurs auprès de qui je trouve des réponses.

 

Quels ont été les moments clés qui ont contribué au succès de ce projet ?

Je ne parle pas de succès au singulier, car le succès est pluriel. Chaque étape clé qui permet d’avancer est un succès en soi. Devenir acteur du son propre développement commercial est une clé majeure de succès, mais c’est une étape pour la suite ! A ce jour, je suis en passe de monter une nouvelle forme sociale pour intégrer un associé, afin de monter en puissance, à la fois financière et structurelle. C’est encore un moment-clé de succès. J’avoue qu’à chaque lancement, je ressens une satisfaction sincère et profonde que j’assimile à un succès, quelque soit l’accueil consommateur. Idem, un commentaire positif sur un produit et mon coeur bondit !

 

Quel conseil donneriez-vous pour bien gérer avec succès la création d’une entreprise?

La chose essentielle à garder en tête, c’est que tout faire soi-même n’est pas la solution. A contrario, savoir s’entourer des bonnes personnes avec instinct est une réponse vraie.

 

Autre chose à partager ?

Au démarrage d’une activité entrepreneuriale, il ne faut pas avoir peur d’être itératif. Il y a tant à tenter et si peu de risque ! C’est le moment où on peut faire le plus d’erreurs !

 

Pour me suivre : 

    




2
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.